Les allergies de printemps sont de retour

Ah le printemps ! Les fleurs en bouton, le retour des feuilles… Mais, qu’est ce que c’est que ce picotement dans le nez ? Quelqu’un a un mouchoir ? Si ça vous arrive, peut-être que comme 20% de la population, vous êtes victime de la rhinite allergique saisonnière ou « rhume des foins ». Vous avez les mêmes symptômes qu’un bon vieux rhume mais, uniquement quand vous passez près d’arbres, de fleurs, ou même de gazon fraîchement tondu. Apprenez à reconnaître le rhume des foins et à adopter les bons gestes.

allergies

Que se passe-t-il ?

Au cours de votre promenade, vous rencontrez des allergènes et votre système immunitaire réagit aux protéines de ces pollens. S’en suivent : nez qui coule, éternuements en chaîne, larmes, maux de tête, parfois même conjonctivite. Pour différencier allergies et rhume, sachez que le rhume aura tendance à vous faire mal au nez, alors que les rhinites allergiques provoquent des démangeaisons dans le nez et les yeux. Les personnes les plus allergiques peuvent aussi faire des crises d’asthme.

Mais pourquoi moi ?

Ces allergies sont souvent héréditaires et peuvent se déclencher à n’importe quel âge (à partir de 6 ans). Ces allergies saisonnières pointent le bout de leur nez d’avril à juillet, selon la région dans laquelle vous vivez. Il faut également savoir que le rhume des foins est aggravé par la pollution et que nous sommes de plus en plus nombreux à en souffrir chaque année.

Que vais-je devenir ?

Vous pourriez commencer par consulter un allergologue pour vous faire dépister par test cutané. Cela vous permettra de connaître les allergènes en cause. Une fois les suspects confondus, vous pourrez vous traiter (antihistaminiques ou corticoïdes, spray nasal, collyre…).

Le traitement le plus efficace reste la désensibilisation. Il s’agit de s’exposer progressivement à l’allergène dans le but de faire disparaître la réaction allergique. La désensibilisation permet à votre corps de créer des anticorps protecteurs. Cette technique fonctionne dans 80% des cas mais comporte l’inconvénient de demander de 3 à 5 ans de traitement.

Vous pouvez effectuer des gestes simples pour éviter les allergènes :

  • Informez vous sur le réseau national de surveillance aérobiologique pour connaître les pics de pollens.
  • Aérez votre maison à l’aube et non en pleine après-midi, spécialement les jours de grand soleil.
  • Évitez de tondre le gazon
  • Installez des filtres anti-pollen dans la ventilation de la voiture et roulez les fenêtres fermées
  • Évitez de faire sécher votre linge à l’extérieur
  • Rincez-vous le nez avec du sérum physiologique et lavez-vous les cheveux avant de dormir
  • Traquez la poussière dans la maison et utilisez un purificateur d’air

Notre sélection de remèdes

remedes

Vous pouvez utiliser des remèdes naturels comme les huiles essentielles d’eucalyptus ou de laurier noble à diffuser pour purifier l’air. Certaines précautions s’imposent tout de même : n’utilisez pas les huiles essentielles si vous êtes enceinte ou allaitante, ni quand un enfant se trouve dans la pièce. Lorsque vous êtes exposé aux pollens, utilisez un spray nasal dès les premiers symptômes. Celui-ci est spécialement conçu pour le rhume des foins et il s’utilise dès 15 ans. Vous trouverez tout ces articles dans la boutique Shop pharmacie où vous pourrez profiter de nos codes promo pour obtenir une réduction de 10% sur votre commande.

Bon courage !

gif

 

Attention, les prix mentionnés sont ceux du 20 avril 2016 et sont susceptibles d’évoluer.

Les prix sont ceux avant les avantages des codes promo.

Retour en haut de la page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer